Comme le galop d'un cheval...


Comme le galop d’un cheval, laissons-nous aller à nos transformations naturelles et pratiquons le Qi Gong.
Adamante




(…/…)
« Toutes les choses sont unes et égales ; laquelle est courte, laquelle est longue ? Le Tao n’a ni fin ni commencement. Ce sont tous les êtres qui meurent et qui naissent. Ne faites fond sur rien de tout fait, car dans les transformations du monde, la vacuité et la plénitude alternent. Ne vous croyez pas maître de votre corps, car l’âge ne peut être repoussé et le temps ne peut être retenu. Croître et décroître, s’emplir et se vider, finir et recommencer, voilà le cycle du monde. C’est ainsi qu’il faut entendre le grand devoir qui incombe à chacun, et l’ordre universel qui préside à tous les êtres. La vie des êtres est pareille au galop du cheval. En chacun de ses mouvements, il se modifie, en chacun de ses instants, il se déplace.
Vous me demandez ce que vous devez faire, ce que vous ne devez pas faire ?
Eh bien, laissez-vous aller à vos transformations naturelles. »  (…/…)

Tchouang-tseu
Extrait de la crue d’Automne
traduction de Liou Kia-hway

Ed. Gallimard/Unesco



Posts les plus consultés de ce blog

QI GONG à LAGNY SUR MARNE

Le pont sur la voie lactée (conte)